Qu'est-ce que le taux de profitabilité et comment le calculer ?

François Menjaud
January 11, 2022
5 min

Le taux de profitabilité est un indicateur financier indispensable dans l’analyse et la vie d’une entreprise. Il permet notamment de s’assurer de la viabilité économique d’un projet entrepreneurial, et de prendre des décisions importantes lors de la mise en œuvre de projets d’investissement. 

Mais pourquoi calculer le taux de probabilité ? Et surtout, comment le calculer? Comment interpréter son résultat ? Dans cet article, nous dévoilons tout ce qu’il faut savoir sur le taux de profitabilité, et sa façon de le calculer.

Développez une vision claire de votre rentabilité avec Fygr
Le logiciel de gestion et prévision de trésorerie pour TPE et PME.
Essayer gratuitement
*7 jours gratuits sans engagement

Taux de profitabilité : définition

En économie et en finance d’entreprise, le taux de profitabilité d’une entreprise ou d’un projet donné est l’un des critères les plus prisés par les investisseurs. Il exprime sa capacité à générer des bénéfices à partir des ressources financières qu’il utilise.

Le taux de profitabilité est un indicateur de performance comptable et financière, qui se calcule en faisant le rapport entre le bénéfice net (également appelé résultat net) et le chiffre d’affaires sur une période donnée :

formule calcul taux de profitabilité

Plus le taux de profitabilité d’une entreprise est élevé, plus cela reflète un aspect positif de l’extérieur. Cela peut se révéler essentiel dans divers contextes. Par exemple, si vous avez besoin d’obtenir un financement auprès d’une banque, ou encore de vendre des titres. Par ailleurs, un fort taux de profitabilité (idéalement couplé à une croissance soutenue) indique que l’entreprise est plus susceptible de devenir pérenne, et réciproquement.

Pourquoi calculer le taux de profitabilité ?

Le taux de profitabilité mesure l’efficacité des outils qu’une entreprise utilise dans ses opérations quotidiennes. En effet, plus l’entreprise génère de revenus (chiffre d’affaires) à partir d’un niveau de coûts donné, plus le taux de profitabilité sera élevé. 

Le ratio de profitabilité ne s’analyse jamais seul. En effet, il doit être comparé sur plusieurs années. Ce dernier peut également être comparé au taux moyen de l’industrie de l’entreprise. 

D’autres indicateurs peuvent permettre de compléter cette analyse de profitabilité. En effet, en général, il est également intéressant de calculer et d’évaluer le ratio de rentabilité de l’entreprise. Afin d’analyser la rentabilité, le ratio de rentabilité économique est souvent considéré comme le plus important : il examine la rentabilité du cycle économique, quel que soit le mode de financement choisi par l’entreprise et ses actionnaires. L’analyse peut être complétée par le calcul du taux de rentabilité financière

Modèle Excel gratuit : Business Plan financier
Préparez votre Business Plan financier en quelques étapes simples grâce à notre modèle guidé.
Télécharger 

Comment calculer le taux de profitabilité ?

Comme expliqué plus haut, le taux de profitabilité est un ratio entre le résultat et le chiffre d’affaires de la période.

Le résultat net est obtenu en ajoutant le résultat d’exploitation au résultat financier et au résultat exceptionnel, dont est soustrait l’impôt sur les sociétés.

Le chiffre d’affaires est le total des ventes de biens, de produits manufacturés ou de services fabriqués par une entreprise au cours d’un exercice.

Afin de mieux comprendre, voici un exemple :

Une entreprise possède un chiffre d’affaires de 500 000 euros avec un résultat net de 10 000 euros. Le taux de profitabilité se calcule de la façon suivante :

Taux de profitabilité = 10 000 / 500 000 = 2% 

Dans cet exemple, le taux de profitabilité de 2% ainsi calculé indique que le profit de l’entreprise équivaut à une petite partie de son chiffre d’affaires. Ceci dit, comme indiqué, ce taux de profitabilité à lui seul ne suffit pas à révéler et à analyser la performance de l’entreprise. Il faudrait notamment pouvoir le comparer aux taux de profitabilité des autres entreprises du secteur (en fonction également de leurs stades de maturité respectifs), et aux taux de profitabilité des exercices précédents.

calcul taux de profitabilité: des feuilles sur lesquelles sont imprimées un fichier Excel et une calculatrice.

Quelles différences entre rentabilité et profitabilité ?

La rentabilité et la profitabilité sont deux notions complémentaires, mais qu’il faut savoir distinguer clairement l’une de l’autre. 

En effet, la profitabilité mesure la capacité de l’entreprise à générer des bénéfices (i.e. un résultat net positif) sur un exercice donné. Si l’entreprise est profitable, alors cela signifie qu’elle génère plus de revenus (chiffre d’affaires) que de coûts et charges diverses sur la période. C’est donc un indicateur purement opérationnel, qui ne prend pas en compte de façon explicite les moyens mis en œuvre ainsi que le mode de financement. 

La rentabilité met quant à elle le résultat net (ou bénéfice) en regard avec les moyens déployés pour dégager ce résultat net. Si l’on parle de rentabilité économique, on regarde alors l’ensemble des moyens mis en œuvre : il s’agit de l’actif économique. Si l’on parle de rentabilité financière, on regarde alors uniquement les capitaux propres, ce qui permet d’avoir un ratio focalisé sur le retour sur investissement des apporteurs de capitaux. 

En somme, la profitabilité mesure la capacité d’une entreprise (ou d’un projet) à générer des profits sur une période donnée, alors que la rentabilité mesure un retour sur investissement en comparant un résultat obtenu par rapport à des moyens mis en œuvre pour y parvenir.

Comment interpréter le taux de profitabilité ?

La profitabilité permet d’analyser la capacité de l’entreprise à générer des profits, qui correspondent à la différence entre les produits et les charges sur une période donnée. Plus l’entreprise génère de profits, plus elle gagne d’argent. Ceci dit, il est toujours intéressant d’interpréter cette notion de profits de différentes manières : 

  • En valeur, i.e. quel est le niveau de résultat net de l’entreprise en euros, puisque cela correspond au bénéfice distribuable (en dividendes ou en réserves) ; 
  • En pourcentage par rapport au chiffre d’affaires (en calculant le taux de profitabilité donc), puisque cela permet de savoir combien il faut générer de chiffre d’affaires pour générer un niveau de profit donné. 

Sur chacun de ces deux indicateurs (en valeur et en pourcentage), il est pertinent d’effectuer des comparaisons avec les exercices précédents, et si possible avec un panel d’entreprises comparables (en termes de secteur, de taille, de maturité, de modèle économique, etc.).

Deux personnes sont penchées sur un tas de feuilles avec des graphiques, elles sont en train de calculer le taux de profitabilité de leur entreprise.

Comment analyser la profitabilité d'une entreprise ?

La profitabilité d’une entreprise est donc le rapport entre le résultat et le chiffre d’affaires réalisé. Après avoir effectué le calcul de ce ratio, l’entreprise doit analyser ses résultats plus en détail. Cela lui permettra de comprendre les facteurs qui ont le plus d’impact sur les résultats, et donc in fine sur sa rentabilité.

La première étape du diagnostic d’une entreprise est d’analyser ses performances industrielles et commerciales. L’analyse portera une attention particulière sur l’efficience de l’entreprise dans l’utilisation des ressources dont elle dispose, compte tenu de la nature de ses activités et de ses objectifs stratégiques.

Afin de diagnostiquer ses performances, plusieurs questions structurées peuvent être posées en amont. Ensuite, l’analyse va porter principalement sur le compte de résultat. Celui-ci aura préalablement été retraité et remis en forme afin de permettre une lecture plus aisée des résultats.

Le taux de profitabilité doit aussi être positif, idéalement le plus élevé possible, et en progression d’un exercice à l’autre. Lorsque le taux de profitabilité est égal ou supérieur à la moyenne du secteur d’activité de l’entreprise, il est considéré comme bon.

Fygr, logiciel de pilotage financier
⚙️ Automatisez le suivi de votre trésorerie
📈 Construisez un prévisionnel fiable
👍 Et prenez les bonnes décisions
Essayer gratuitement
Partager cet article
Découvrez Fygr, le logiciel de pilotage financier des TPE, PME et startups.
⚙️ Automatisez le suivi de votre trésorerie
📈 Construisez un prévisionnel fiable
👍 Et prenez les bonnes décisions
Essayer gratuitement
Newsletter mensuelle
Pas de spam. Juste les dernières nouvelles de Fygr, des conseils pour mieux gérer les finances de votre entreprise et des articles pertinents dans votre boîte mail une fois par mois.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.