Le Guide du Plan de Financement pour l’Entrepreneur

François Menjaud
July 5, 2022
5 min

Tout entrepreneur est confronté à la préparation d’un plan de financement. Lors de la création de sa société, ou pour un projet d’investissement. Outil complémentaire au prévisionnel de trésorerie, il contribue à vérifier la viabilité financière du projet. Il exige quelques connaissances de base pour s’y atteler. Avec ce guide, vous disposerez d’explications concrètes sur sa composition. Vous saurez quand et pourquoi le préparer, et comment vous y prendre.

Qu’est-ce qu’un plan de financement d’entreprise ?

Quel que soit le contexte d’établissement d’un plan de financement, sa présentation reste standardisée. Ce tableau montre les équilibres entre besoins et ressources financières. Il peut faire partie du business plan.

Construisez un prévisionnel fiable avec Fygr
Le logiciel de gestion et prévision de trésorerie pour les TPE et PME.
Essayer gratuitement

Plan de financement : définition

Qu’il s’agisse du plan de financement initial ou sur plusieurs exercices, ce tableau permet de visualiser simplement la stratégie retenue pour financer les besoins (investissements et cœur d’activité). Il démontre aussi si le projet s’équilibre ou pas, ou s’il exige d’être revu. C’est par conséquent une des données essentielles à vos prévisions financières 💡.

Composition d’un plan de financement

Que votre plan de financement se présente en deux colonnes à la création ou en lignes pour un tableau pluriannuel, il contient toujours les mêmes informations. Les intitulés des besoins et des ressources sont identiques dans tout modèle de plan de financement. Passons-les en revue.

Les besoins à financer

Les besoins (ou emplois) correspondent à tous les postes qui entraînent des décaissements de trésorerie. Voici les principaux éléments auxquels vous devez penser :

  • Les investissements comprennent les acquisitions d’immobilisations incorporelles (logiciels ou fonds de commerce repris par exemple), corporelles (locaux, véhicules, matériels et équipements, etc.) et financières (prise de participation dans des sociétés notamment).
  • L’augmentation du besoin en fonds de roulement (BFR), phénomène qui survient en général lors des phases de croissance de l’activité.
  • Les remboursements en capital des emprunts bancaires ou de comptes courants d’associés
  • Les distributions de dividendes aux actionnaires. 

Les ressources pour couvrir les besoins

En face de ces emplois, une entreprise a besoin de ressources pour les financer. Voici les postes que comprend en général cette partie du plan de financement :

  • Les apports en capital par les associés, à la création ou en cas d’augmentation du capital social initial.
  • Les apports en compte courant, correspondent à des sommes prêtées à la société par ses associés moyennant une rémunération.
  • Le montant des emprunts souscrits auprès d’établissements financiers.
  • Les subventions d’investissement perçues par l’entreprise.
  • La variation négative du BFR (besoin en fonds de roulement), c’est-à-dire une baisse des créances ou des stocks voire une hausse des dettes fournisseurs.
  • La capacité d’autofinancement (CAF) dégagée sur la période, soit le résultat de l’entreprise net d’impôt à l’exclusion des plus ou moins values sur cessions d’immobilisations ainsi que des provisions et amortissements.

Exemple de tableau de financement

Afin de mieux visualiser la composition d’un tableau de financement type, voici un exemple concret :

Exemple de tableau de financement

Dans cet exemple, à la fin de l’exercice N, le total des ressources dépasse le total des besoins. Ainsi, la trésorerie s’améliore de 7 500 euros. Par exemple, si les résultats financiers suivants le permettent, l’entreprise pourra envisager de verser des dividendes, ou d’investir avec une part d’autofinancement.

Pourquoi faire un plan de financement ?

Une entrepreneure fait un plan de financement pour son entreprise depuis son bureau couvert de post-its.

En tant qu’entrepreneur, vous gérez la croissance de votre business. Vous recherchez régulièrement un emprunt ou des fonds pour financer ce développement et vous souhaitez vérifier la faisabilité financière de votre projet. Voici les moments pour lesquels vous devez établir un plan de financement.

Création d’entreprise et business plan

Se lancer à l’aveugle dans la création d’une entreprise ne constitue pas la meilleure manière de réussir dans une activité nouvelle 😅. Vous avez une forte intuition de la réussite de votre projet ? Vérifiez quand même vos hypothèses au préalable. En amont de la création de la société, complétez votre business plan avec un plan de financement.

Recensez tous les besoins pour démarrer l’entreprise, tant en investissements qu’en BFR. Vous pouvez disposer des machines et outils, mais sans trésorerie pour acheter les premiers matériaux et attendre les encaissements des clients, rien ne se produira ! N’oubliez pas de lister tous les frais liés à la création de l’entreprise, à votre site web, aux dépenses publicitaires, bref la trésorerie incontournable pour se lancer. Il vous faut ensuite identifier les ressources à positionner face à ces emplois.

Projet d’investissement et recherche de financement

L’autre cas classique qui exige de bâtir un plan de financement prévisionnel dans un business plan, c’est la recherche d’un prêt pour un projet d’investissement. Grâce au plan de financement, l’entrepreneur peut analyser correctement son dossier ligne à ligne avant de rencontrer les futurs partenaires financiers.

Dans ce cas, le tableau se présente en général sur 3 ans minimum. Il permet de visualiser l’évolution de la trésorerie sur la période. Il fait partie d’un ensemble de documents financiers. Vous devez donc vérifier la cohérence des données de chaque exercice avec les autres tableaux, le compte de résultat prévisionnel ainsi que les budgets de trésorerie et d’investissement.

Comment établir son plan de financement ?

Un homme d'affaires établit le plan de financement de son entreprise sur une table de café

En plus de ces modalités générales en matière de plan de financement, soyez vigilants sur quelques points spécifiques, tant lors de la création de l’entreprise que pour la conception d’un prévisionnel pluriannuel.

Préparation du plan de financement initial

Voici quelques points importants à avoir en tête au démarrage tant sur le plan des ressources que des besoins de votre business :

  • frais d’établissement (frais de greffe, publicité légale, honoraires juridiques, etc.) ;
  • dépôts de garantie versés pour vos locaux ;
  • exclusion des abonnements SaaS concernant vos applications informatiques (ils n’entrent pas dans la ligne investissements) ;
  • décalage fréquent dans la perception des subventions d’équipement ;
  • égalité au départ entre la variation du BFR et le calcul du BFR des premiers mois ;
  • Absence de CAF dans le plan de financement initial (celle-ci se constatant en fin de première année).

Réalisez une liste des ressources que vous pouvez mobiliser sans recourir à un prêt bancaire. Apport financier personnel, don familial (love money), recherche d’associés, aides publiques, opération de crowdfunding, prêt d’honneur à taux zéro : faites le tour de toutes ces solutions de financement. Ensuite, déterminez le montant de l’emprunt à solliciter auprès des banques, afin d’équilibrer votre plan de financement.

Élaboration d’un plan de financement prévisionnel pluriannuel

Pour un business plan au cours de la vie de l’entreprise, l’exercice du plan de financement doit intégrer les réflexions et vérifications suivantes pour chaque année chiffrée :

  • Les apports en comptes courants d’associés comme leurs remboursements doivent s’effectuer dans le cadre des statuts, ainsi que des conventions de comptes courants bloqués éventuelles.
  • Le plan de financement n’est pas forcément équilibré, mais sur la durée, visez une variation de trésorerie positive afin de couvrir les imprévus de l’activité.
  • Les versements de dividendes interviennent au mieux l’année qui suit les bénéfices obtenus. N’oubliez pas de renforcer vos capitaux propres en conservant toutefois une part des résultats en réserves.
  • L’emprunt bancaire présente des limites. Veillez à conserver une bonne structure financière et un taux d’endettement acceptable.


Le plan de financement fait partie des documents financiers prévisionnels essentiels pour la gestion de toute entreprise. Il apporte une vision globale des besoins et de la manière de les financer. Il complète un budget de trésorerie en catégorisant les ressources financières. Avec ce guide, vous pouvez désormais commencer à le bâtir, sans oublier de vous faire épauler par votre expert-comptable.

Modèle Excel gratuit : Plan de trésorerie
Suivez votre trésorerie et construisez votre prévisionnel en 4 étapes.
Télécharger 
Partager cet article
Découvrez Fygr, le logiciel de pilotage financier des TPE, PME et startups.
⚙️ Automatisez le suivi de votre trésorerie
📈 Construisez un prévisionnel fiable
👍 Et prenez les bonnes décisions
Essayer gratuitement
Newsletter mensuelle
Pas de spam. Juste les dernières nouvelles de Fygr, des conseils pour mieux gérer les finances de votre entreprise et des articles pertinents dans votre boîte mail une fois par mois.
prenom@mon-entreprise.com
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.