Prévisionnel financier : définition, construction et outils

François Menjaud
October 22, 2021
10 min

Le prévisionnel financier est un outil incontournable pour les entrepreneurs. Il permet d’estimer la rentabilité potentielle d’un projet entrepreneurial sur un horizon de 3 ans, de déterminer le besoin de financement et de mettre en évidence la structure financière de la société.

Un soin particulier doit être apporté à sa construction, tant les chiffres qu’il présente sont importants pour vous et vos partenaires (associés, investisseurs, banques).

Retrouvez dans ce guide l’essentiel à propos de cet outil, pilier de la finance d’entreprise. Un guide sans jargon, conçu par des financiers, à l’attention de dirigeants (ou futurs dirigeants) de TPE, PME et de start-ups.

C’est parti !

Qu’est-ce qu’un prévisionnel financier ?

Dans cette première partie, nous vous expliquons ce qu’est un prévisionnel financier, à quoi il sert, et à quels moments il est pertinent pour l’entreprise de le consulter.

Construisez un prévisionnel fiable avec Fygr
Le logiciel de gestion et prévision de trésorerie pour les TPE et PME.
Essayer gratuitement

Définition d’un prévisionnel financier

Le prévisionnel est un document financier figurant dans le business plan d’un projet de création, de reprise ou de développement d’une entreprise. Il peut comporter plusieurs tableaux et indicateurs comptables et financiers, parmi lesquels :

  • le compte de résultat prévisionnel ;
  • les soldes intermédiaires de gestion (SIG) ;
  • le plan de financement ;
  • le plan de trésorerie ;
  • le bilan prévisionnel ;
  • divers agrégats et indicateurs clés comme le BFR (besoin en fonds de roulement) et la CAF (capacité d’autofinancement).

Il s’adresse aux principales parties prenantes de votre projet :

  • les fondateurs ;
  • les investisseurs ;
  • les banques.

Il intervient à divers moments de la vie d’une entreprise. Nous y revenons plus en détails dans les prochains paragraphes.

Pourquoi faire un prévisionnel financier ?

Le prévisionnel financier est à la fois utile en interne (pour vous et vos associés), et en externe (pour les investisseurs privés et publics, ainsi que les banques).

De votre côté, il vous permet :

  • d’analyser la profitabilité et la rentabilité potentielles de votre projet ;
  • de mettre en lumière des points forts et des points faibles ;
  • de piloter votre business.

Du côté des investisseurs, il est utile pour les convaincre du potentiel de votre entreprise, notamment en termes de rentabilité. 

Le prévisionnel financier fait partie du business plan (plan d’affaires) : document qui présente les projections d’évolution d’une entreprise sur plusieurs années. Il a pour but :

  • de mettre en lumière les risques du projet ;
  • de fixer des objectifs à atteindre sur les 3 prochaines années ;
  • de voir si le projet est rentable (et à partir de quand l’est-il ?) ;
  • de déterminer le montant et les modes de financement nécessaires ;
  • d’anticiper ainsi d’éventuelles difficultés de trésorerie (saisonnalité, variation du BFR)  ;
  • de convaincre des partenaires.
Un homme est en train de travailler, l'écran de son ordinateur affiche des courbes, il construit le prévisionnel financier de son entreprise.


La constitution d’un prévisionnel financier : à quels moments de la vie de l’entreprise est-ce pertinent ?

Le prévisionnel financier intervient à plusieurs moments de la vie d’une entreprise : pour un projet de création, de reprise ou de croissance.

Lors de la création de votre entreprise, vous devrez valider votre modèle d’affaires en démontrant que votre activité sera profitable. Le compte de résultat prévisionnel et les SIG mettront en lumière vos résultats prévisionnels : chiffre d’affaires, marge commerciale, EBE (excédent brut d’exploitation), résultat net comptable, etc. Le plan de trésorerie et le BFR (besoin en fonds de roulement) mettront en évidence l’évolution et le montant de votre besoin de trésorerie sur 3 ans. Ainsi, vous pouvez prévoir :

  • si votre activité sera rentable ;
  • et quel sera le besoin de financement.

💡 Évidemment, ces chiffres sont des prévisions. Le principal enjeu est d’essayer de se rapprocher le plus possible de la réalité, avec des prévisions rationnelles et justifiées (étude de marché, statistiques sectorielles, premiers résultats opérationnels, etc.).

Pour une reprise d’entreprise, les informations présentes dans le prévisionnel financier vous serviront d’appui pour votre prise de décision. Elles sont utiles pour la valorisation de l’entreprise cible, pour prévoir les principales orientations opérationnelles du projet, et pour convaincre des investisseurs et des banques de vous suivre sur ce projet.

En phase de croissance, le besoin de trésorerie et de financement peut s’accroître (si le BFR est positif). Vous devrez le mesurer afin de bien l’anticiper. Une fois ce besoin de financement mesuré, il vous faudra présenter vos chiffres à des investisseurs (financement bancaire, levée de fonds, demande de subventions). Le prévisionnel financier est un document apprécié - voire exigé - dans le cadre d’une recherche de financement pour la croissance de votre entreprise.

Les composantes du prévisionnel financier

Nous l’avons vu, le prévisionnel financier se compose de plusieurs tableaux et indicateurs : compte de résultat prévisionnel, SIG, plan de financement, plan de trésorerie, bilan prévisionnel, agrégats financiers.

Nous reviendrons plus bas sur le compte de résultat et le bilan prévisionnels. Intéressons-nous ici aux autres parties de votre prévisionnel.

Les SIG prévisionnels

Les SIG (soldes intermédiaires de gestion) sont des indicateurs qui décomposent le résultat net comptable d’une société. Ils mettent en évidence des informations clés sur la capacité de l’entreprise à générer des bénéfices. Les SIG se calculent en reprenant les éléments du compte de résultat (en partant du chiffre d’affaires, pour arriver au résultat net) :

  1. Marge commerciale et/ou marge sur production ;
  2. Valeur ajoutée ;
  3. Excédent brut d’exploitation (EBE) ;
  4. Résultat d’exploitation ;
  5. Résultat courant avant impôt ;
  6. Résultat exceptionnel ;
  7. Résultat net comptable.

💡 Parmi ces indicateurs, l’EBE (proche de l’EBITDA) reflète la capacité de l’activité de votre entreprise à générer des bénéfices. C’est le flux potentiel de trésorerie, généré par l’exploitation. Cet indicateur est très important pour les banques et les investisseurs.

Le plan de trésorerie prévisionnel

Modèle Excel gratuit : Plan de trésorerie
Suivez votre trésorerie et construisez votre prévisionnel en 4 étapes.
Télécharger 

Le plan de trésorerie prévisionnel est un tableau présentant l’ensemble des encaissements et des décaissements que vous prévoyez au cours des prochains exercices comptables (ou des prochains mois). Ce tableau est construit de sorte à connaître les flux de trésorerie prévisionnels mois par mois.

Dans ce cas, tous les flux entrants et sortants sont inscrits en TTC (toutes taxes comprises), comme sur un relevé bancaire. Ils sont répartis par mois et par nature (par exemple : matières premières, loyer, salaires, impôts, etc.) ou par fonction (par exemple: marketing, opérations, production, IT, frais généraux, etc.).

💡 Ce document est très important pour vous aider à anticiper les variations de votre BFR et financer votre activité de la meilleure des manières.

Gros plan sur les mains d'un homme en train de construire le prévisionnel financier de son entreprise à l'aide d'une tablette et de graphiques imprimés.

Le plan de financement prévisionnel

Un plan de financement est un document qui présente les besoins financiers de votre entreprise au début d’une période (plan de financement initial), puis ses ressources financières sur les exercices suivants (3 exercices, en général).

L’objectif est de mettre les meilleures ressources financières en face de votre besoin de financement prévisionnel.

En général, les principaux besoins de financement potentiels sont :

  • les investissements ;
  • la variation à la hausse du BFR ;
  • les remboursements d’emprunts.

Et les principales ressources financières sont  :

  • les apports au capital social ;
  • les apports en comptes courants d’associés ;
  • les dettes financières (emprunts) ;
  • la variation à la baisse du BFR ;
  • la CAF (voir ci-dessous).

Les agrégats financiers prévisionnels

Nous reviendrons dans la seconde partie de cet article sur le BFR, le FR et la trésorerie nette. Ici, l’indicateur qui nous intéresse est la CAF : la capacité d’autofinancement.

La Capacité d’Autofinancement (CAF) est un ratio qui évalue les ressources générées par le cycle d’exploitation (le “cœur de métier”) permettant de financer le besoin de financement de l’entreprise. Ce ratio met en évidence :

  • la rentabilité du modèle d’affaires de l’entreprise ;
  • et l’éventuelle importance d’un besoin de financement externe.

La CAF prévisionnelle peut se calculer à partir de l’EBE, en ajoutant les produits et les charges hors exploitation ayant un impact sur la trésorerie.

CAF = EBE + produits encaissables – charges décaissables

Comment construire son prévisionnel financier ?

Le prévisionnel financier se construit en plusieurs étapes. Avant de vous lancer, il vous faudra disposer d’un socle technique et de données business fiables. Ensuite, vous devrez recenser et classer les dépenses et les recettes historiques. Et terminer par vos projections financières.

Les préalables

La construction d’un prévisionnel financier complet peut exiger des connaissances en comptabilité et en fiscalité. Car il s’appuie sur 2 documents comptables : le compte de résultat et le bilan prévisionnels.

Le compte de résultat prévisionnel recense les produits et les charges que vous prévoyez pour votre activité. Ces produits et ces charges peuvent avoir différentes natures (liées à l’exploitation, au financement, ou à l’investissement).

Nature des produits et des charges recensées dans le compte de résultat prévisionnel

Ils n’ont pas forcément un impact sur votre trésorerie et ne sont pas enregistrés en fonction des flux financiers, mais en fonction de règles comptables d’exigibilité et de fait générateur. Par exemple : 

  • Une charge d’amortissement n’a aucun impact sur votre trésorerie ; 
  • Le chiffre d’affaires lié à la vente d’un produit est comptabilisé lors de la facturation, même s'il n’a pas encore été encaissé ; 
  • Etc. 

Le bilan prévisionnel présente quant à lui le patrimoine de votre entreprise sur les prochaines années, ainsi que les ressources nécessaires pour le financer. D’un côté, il comptabilise les actifs de votre entreprise (immobilisations, stocks, trésorerie et créances), de l’autre, il comptabilise les passifs (capitaux propres et dettes). 

Liste des actifs et passifs présentés dans le bilan prévisionnel

Le bilan prévisionnel met en évidence des agrégats essentiels pour comprendre la capacité et le besoin de financement de votre projet :

  • Le BFR (besoin en fonds de roulement) : somme nécessaire pour faire face aux dépenses à réaliser avant de vous faire payer (stocks, salaires, charges externes, etc.).
  • Le FR (fonds de roulement) : somme dont l’entreprise dispose à moyen et long terme pour financer son exploitation courante.
  • La TN (trésorerie nette) : c’est la différence entre le FR et le BFR. Si la TN est positive, l’entreprise dispose d’un surplus de trésorerie. Si elle est négative, cela signifie qu’elle finance son activité avec des dettes financières à court terme (découverts et concours bancaires courants).

Des connaissances en fiscalité sont également nécessaires. Pour calculer l’impact des impôts, taxes et de leur économie sur vos résultats et sur vos flux de trésorerie. La TVA, l’impôt sur les sociétés (IS), la CET et les crédits d’impôts impactent vos prévisions financières.

Outre les connaissances en comptabilité et en fiscalité, le prévisionnel doit s’appuyer sur des données fiables. Sinon, les chiffres présentés s’éloigneront de la réalité. Pour cela, il faut vous appuyer sur une étude de marché et avoir une vision claire de l’activité future.

Recenser et catégoriser les coûts et encaissements historiques

Cette partie est utile si votre entreprise existe déjà, et que vous souhaitez faire un prévisionnel financier. Nous vous proposons de tirer parti de vos informations financières passées, pour mieux construire vos prévisions.

Pour chaque charge et chaque produit, nous vous encourageons à créer des catégories et des sous-catégories analytiques. La comptabilité analytique consiste à identifier la destination de vos charges et de vos produits. Vous pouvez affecter vos lignes comptables par client, produit, atelier, contrat, ou zone géographique.

Une fois que vous avez fait ce travail, vous pouvez créer vos prévisions de manière plus précise, en fonction de vos connaissances de l’activité future de votre entreprise. Aussi, vous pourrez identifier la rentabilité de certains produits, clients ou secteurs géographiques, en fonction de votre répartition analytique.

Poser les bonnes hypothèses sur chaque ligne d’encaissement et de décaissement

Pour chaque ligne d’encaissement et de décaissement prévisionnels, nous vous conseillons de partir de vos hypothèses business (plutôt que d’estimations “au doigt mouillé” ou en pourcentage du chiffre d’affaires par exemple).

Il s’agit quelque part d’écrire l’histoire de votre business, avant de remplir les cases de votre prévisionnel.

“ Sur mon produit A, je prévois d'encaisser 35 000€/mois la première année. Mon taux de croissance du chiffre d’affaires est de 30% par an. Au niveau de mes charges :

  • Le loyer me coûte 800€/mois.
  • Les outils digitaux 3 000€/mois.
  • La masse salariale annuelle est de 100 000€ la première année, et 138 000€ la troisième année.

  • La sous-traitance s’élève à 15€/vente [...]

Ainsi, tous vos chiffres peuvent être contrôlés et justifiés, car ils s’appuient sur des hypothèses précises (“la masse salariale en N+2 est de 200 k€ car nous serons X salariés, avec un salaire annuel brut de X k€ pour l’employé A, X k€ pour l’employé B, etc.”).

Construire les formules et réaliser les tableaux de prévision

Place à la modélisation ! C’est le moment de remplir les cases de votre prévisionnel. Les chiffres de chacun de vos tableaux sont liés. C’est pour cela qu’il vous faut construire des formules, pour automatiser un maximum vos tableaux et éviter les erreurs de saisie manuelle. Évidemment, il existe des outils qui vous évitent ce travail de modélisation. Nous y revenons à la fin de cet article.

Quels outils pour réaliser son prévisionnel financier ?

Deux principaux outils vous permettent de réaliser votre prévisionnel financier : un tableur (Excel, Jet Sheets) ou un logiciel de gestion de trésorerie.

Un tableur

Un tableur - comme Excel ou Google Sheets - est un logiciel permettant de créer et de manipuler des tableaux. Ils sont très répandus dans les entreprises. Leur avantage : la flexibilité. Les tableurs proposent de nombreuses formules, fonctions et options de mise en forme. Leurs utilisateurs peuvent donc créer toutes sortes de tableaux, adaptés à leurs entreprises et à leurs besoins.

Vous pouvez construire votre prévisionnel au sein d’un seul et unique fichier, appelé “classeur”. Dans votre classeur, vous utilisez une feuille (ou “onglet”) pour chaque partie de votre prévisionnel :

  1. Paramètres
  2. Compte de résultat
  3. Soldes intermédiaires de gestion
  4. Plan de financement
  5. Plan de trésorerie
  6. Bilan
  7. Agrégats financiers

💡 Si vous souhaitez travailler à plusieurs sur la création de ces tableaux, orientez-vous vers la version cloud de ces logiciels.

Si la flexibilité est un avantage important, le tableur présente de nombreuses limites :

  • complexe à utiliser quand on n’a pas l’habitude ;
  • un risque d’erreurs de saisie important ;
  • un visuel de base pas très attrayant ;
  • demande plus de temps qu’un logiciel spécifique.
Fygr, logiciel de pilotage financier
⚙️ Automatisez le suivi de votre trésorerie
📈 Construisez un prévisionnel fiable
👍 Et prenez les bonnes décisions
Essayer gratuitement

Un logiciel de gestion de trésorerie

Vous avez la possibilité d’utiliser un logiciel de gestion de trésorerie pour concevoir votre prévisionnel. Il permet de remédier aux limites du tableur (voir ci-dessus) et de mettre toutes les chances de votre côté de créer un prévisionnel fiable, personnalisable et attrayant.

Pour vous lancer, vous devez télécharger le logiciel - ou utiliser un outil en ligne - et saisir directement les informations essentielles. Les (nombreux) avantages d’utiliser un logiciel de gestion de trésorerie comme Fygr pour votre prévisionnel sont : 

  • l’agrégation automatique des données bancaires dans le logiciel ;
  • un tableau de bord simple mais personnalisable ;
  • une vision épurée de vos finances ;
  • la personnalisation des intitulés (catégorie, sous-catégories, etc.) ;
  • l’automatisation des prévisions récurrentes et de leur catégorisation ;
  • la possibilité de se projeter facilement ;
  • la création de scénarios ;
  • la possibilité de collaborer à plusieurs sur votre logiciel de trésorerie ;
  • la gestion de plusieurs sociétés sur votre logiciel de trésorerie.

Chez Fygr, nous avons créé la première solution capable de construire automatiquement des projections financières, grâce à un outil intelligent destiné à vous faire gagner du temps, de l’énergie et de l’argent. Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté, en présentant des projections financières fiables, pertinentes et visuelles, alors Fygr est l’outil idéal pour vous.

Partager cet article
Découvrez Fygr, le logiciel de pilotage financier des TPE, PME et startups.
⚙️ Automatisez le suivi de votre trésorerie
📈 Construisez un prévisionnel fiable
👍 Et prenez les bonnes décisions
Essayer gratuitement
Newsletter mensuelle
Pas de spam. Juste les dernières nouvelles de Fygr, des conseils pour mieux gérer les finances de votre entreprise et des articles pertinents dans votre boîte mail une fois par mois.
prenom@mon-entreprise.com
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.