Comment faire un prévisionnel en 7 étapes ?

François Menjaud
March 8, 2024
10 min

Plongez dans le monde de la gestion financière d'entreprise en apprenant à élaborer un prévisionnel financier solide. Dans cet article, nous explorerons en détail les étapes cruciales pour établir un budget prévisionnel efficace, essentiel pour une gestion optimale du budget de trésorerie. Que vous soyez novice ou expérimenté dans ce domaine, suivez nos conseils pas à pas pour maîtriser l'art de la planification financière et assurer la stabilité financière de votre entreprise.

Construisez un prévisionnel fiable avec Fygr
Le logiciel de gestion et prévision de trésorerie pour les TPE et PME.
Essayer gratuitement

Construire un prévisionnel robuste 

Disposer d’un prévisionnel financier est essentiel pour piloter votre entreprise. Il vous permet de prévoir les flux de trésorerie entrants et sortants, de budgétiser vos coûts et de prévoir les échéances fiscales et sociales.

Dans cette section, nous donnerons des astuces simples pour construire un prévisionnel solide et fiable pour votre entreprise, étape par étape. Je

Commencer par le plus simple : prévoir les coûts fixes (frais généraux, loyer, abonnements, salaires, etc.) 

Prévoir facilement ses frais généraux en adoptant une méthode empirique 

La meilleure manière de prévoir ses frais généraux consiste à observer ces flux catégorie par catégorie sur les derniers mois afin de comprendre leur dynamique. Cela permettra de projeter cette même dynamique de manière cohérente sur les mois à venir :

  • Vous remarquez que vous payez tous les mois 305€ en Assurances depuis plus de 3 mois ? A moins que vous ayez en tête des éléments tangibles vous permettant de penser autrement, il est quasiment certain que vous paierez le même montant sur cette ligne sur les mois à venir.
image illustrant la vue tableau sur Fygr

Vous observez que le montant de vos abonnements Télécoms augmente de façon linéaire de +5% tous les mois depuis 5 mois ? Encore une fois, le plus pragmatique semble de projeter cette logique sur les prochains mois. 

Projeter ses salaires en y allant étape par étape 

Projeter avec précision les salaires de vos employés est une étape inévitable dans la construction d'un prévisionnel financier solide pour votre entreprise. Pour ce faire, une fois les salaires nets bien projetés dans votre prévisionnel, il convient de prendre en compte plusieurs éléments tels que les charges Urssaf, le prélèvement à la source ou encore la mutuelle et la prévoyance. Dans cette section, nous vous proposons une méthode pratique, en plusieurs étapes, pour vous aider à prévoir au mieux les salaires nets de vos employés.

  1. La projection des salaires nets
  • Comprendre et projeter la base de salaires existants

    Pour démarrer, le plus évident nous semble toujours de repartir des salaires existants au sein de votre structure.

  • Si vous avez moins de 10 employés

    Pour chaque employé, vous pouvez recréer facilement une formule très simple afin de projeter le salaire net de chacun (en vous basant tout simplement sur le salaire net payé les mois précédents).
    Si vous avez plus de 10 employés

Nous vous conseillons dans ce cas de faire une formule agrégée qui projette la base du total de vos salaires nets (toujours en vous basant sur le total des salaires nets payés les mois précédents, cela permettant de réduire au maximum le risque d’erreur).

Ajouter les éventuelles embauches à venir (certaines ou quasi-certaines)

Lors de l'élaboration de votre prévisionnel financier, il faut prendre en compte le prévisionnel de recrutement, surtout si vous avez prévu des embauches certaines ou quasi-certaines. Ces embauches vont évidemment impacter votre trésorerie de manière significative. Pour cela, nous vous conseillons de créer une formule par nouvelle embauche prévue, en vous efforçant de projeter directement le montant du salaire net (après impôt) mois par mois.

Intégrer vos projets de recrutement dans votre prévisionnel de recrutement financier est une démarche clé pour évaluer l'impact sur la trésorerie et la rentabilité de votre entreprise.

Modèle Excel gratuit : Plan de Recrutement
Préparez votre plan de recrutement très simplement grâce à notre modèle Excel guidé.
Télécharger 

Vous avez un doute sur le montant du salaire net à projeter ? N’hésitez pas à vous référer au calculateur de l’Urssaf, très fiable et ludique : https://mon-entreprise.urssaf.fr/simulateurs/salaire-brut-net

  • La projection des charges Urssaf

    Evidemment, si vous payez des salaires, vous payez des charges Urssaf ! Voici un exemple concret de comment se découpe un salaire (source : simulateur Urssaf) :
La projection des charges Urssaf

Attention : ces valeurs sont indicatives et peuvent changer en fonction de nombreux facteurs que nous n’allons pas détailler ici (n’hésitez pas à vous référer au simulateur Urssaf pour plus de précisions).

Avant de nous plonger dans le calcul de l’estimation des charges Urssaf pour votre prévisionnel financier, quelques définitions préalables :

  • Charges patronales = Coût total employeur - Salaire brut
  • Charges salariales = Salaire brut - Salaire net
  • Prélèvement à la source d’impôt sur le revenu = Salaire net - Salaire net après impôt
  • Chaque mois, sur la base des salaires nets que vous aurez versés lors du mois précédent, l’Urssaf prélèvera sur votre compte bancaire la somme des charges patronales et des charges salariales (attention : il n’y aura en principe qu’un seul prélèvement pour les charges patronales et les charges salariales) : ****


    Une fois vos salaires nets projetés, l’estimation des charges Urssaf pour le mois M prévisionnel de trésorerie peut donc se faire très rapidement en calculant un pourcentage des salaires nets prévus pour le mois M-1.

Image illustrant l'apparition d'une transaction sur Fygr



Quel pourcentage faut-il retenir pour cette formule ?

La réponse à cette question n’est malheureusement pas universelle. En effet, le montant des charges Urssaf (patronales et salariales) que vous versez dépend d’un certain nombre de facteurs, et notamment du montant des différents salaires que vous payez : plus les salaires au sein de votre société sont élevés, plus le pourcentage de charges Urssaf que vous paierez sera élevé. En pratique, pour déterminer ce pourcentage facilement, nous conseillons de le calculer sur la base de salaires nets et charges Urssaf sur les 3-4 derniers mois d’activité (sous réserve que le périmètre de salaires soit resté homogène évidemment).

Prévisionnel financier

Gardez en tête que ce calcul n’aboutit qu’à une estimation, et que vous êtes donc susceptible de devoir repréciser le taux à l’avenir (en comparant le réalisé par rapport au prévisionnel).

Si vous n’avez pas encore beaucoup de salariés, vous pouvez également faire un calcul au réel pour chacun de vos salariés, en vous aidant du simulateur Urssaf mentionné précédemment. Cela vous permettra notamment de différencier les pourcentages appliqués sur la formule de calcul des charges Urssaf entre vos différents salariés.

  • Projection des autres charges qui dépendent directement des salaires nets
  • Le prélèvement à la source (PAS) et les cotisations retraite

    Bonne nouvelle ! La mécanique de projection du PAS et des cotisations retraite sera a priori la même que pour les charges Urssaf : ces deux lignes de charges sont prélevées sur vos comptes lors du mois M est en effet indexé sur le montant des salaires payés lors du mois précédent (M-1), et peuvent donc être estimées sur la base d’une formule qui reprendra la même mécanique que pour l’estimation des charges Urssaf.

Comment déterminer le pourcentage à renseigner dans chaque de vos formules ? Nous vous recommandons la même méthode que pour les charges Urssaf : observez le passé récent (s’il est comparable) pour projeter le futur. Et si vous craignez que cette méthode soit trop approximative car vos salaires sont trop hétérogènes, alors vous pouvez également opter pour une projection salaire par salaire (notamment pour le PAS). 

  • Projection de la mutuelle et de la prévoyance

    Si vous payez des salaires, alors vous payez aussi très probablement de la mutuelle et de la prévoyance. Ici, la projection des flux financiers associés est en général plus simple, puisque vous payez un frais fixe (ou quasiment par employé). Il vous suffit donc de retrouver ce frais fixe par employé sur chacune de ces deux lignes (en vous réferrant à vos factures de mutuelle et de prévoyance par exemple) pour le projeter de façon cohérente au sein de votre prévisionnel financier.

Construire le prévisionnel de flux entrants (ventes)

3 méthodes principales s’offrent à vous pour construire le prévisionnel sur vos ventes :

  • La saisie d’objectifs : vous savez combien vous voulez renseigner au sein d’une (ou plusieurs) cellulle(s) prévisionnelle(s) ? Saisissez directement l’objectif dans votre tableau prévisionnel.
  • Les formules : selon vous, vos flux futurs vont suivre une logique qui peut être reproduite facilement au sein d’une (ou plusieurs) formule(s) ? Construisez cette / ces formule(s) pour calculer votre prévisionnel automatiquement sur la ligne.
  • La projection de vos factures engagées : vous avez facturé des clients qui ne vous ont pas encore payé ? Projetez directement le montant attendu suite au paiement de ces factures au sein de votre prévisionnel financier.

N’hésitez pas à faire varier les méthodes en fonction du type de flux. Si l’on reprend l’exemple de notre entreprise e-commerce :

  • Pour ses Recettes B2C, qui sont récurrentes et prévisibles, elle pourra utiliser
  • des formules ;
  • ou saisir des objectifs.
  • Pour ses Recettes B2B, qui sont plus ponctuelles par nature, elle pourra utiliser la méthode de projection de ses factures engagées.
Image illustrant la vue tableau sur Fygr

Construire le prévisionnel de coûts variables (en fonction de vos ventes)

Par définition, vos coûts variables augmentent et diminuent d’une période à l’autre, en général en fonction du niveau d’activité sur la période.

Comme indiqué précédemment, la nature de ces coûts est variable d’une entreprise à l’autre, mais ils peuvent inclure par exemple :

  • Les achats de matières premières
  • Les frais de sous-traitance
  • Les frais de livraison
  • Les frais marketing
  • Les variables commerciaux
  • Etc.

Si vous êtes une entreprise qui fabrique des biens matériels, alors il est probable que vos achats de matières premières dépendent directement du montant de vos recettes. En effet, plus vous vendez, plus vous devez produire, et pour produire vous devez acheter des matières premières nécessaires à votre production. Dans ce cas, nous vous suggérons de créer une formule de calcul qui s’indexera de façon systématique sur le montant de vos recettes prévisionnelles. 

Anticiper les échéances fiscales (TVA, IS, CFE, etc.) 

La TVA 

La TVA est probablement l’échéance fiscale qui aura l’impact le plus régulier sur votre trésorerie. Il est donc absolument nécessaire de bien l’estimer, pour ne jamais se laisser surprendre par un prélèvement important inattendu.

En général, l’estimation de vos décaissements de TVA à venir se fait assez facilement, en créant une formule simple. Voici un exemple si vous déclarez votre TVA mensuellement (que vous pouvez adapter facilement si vous payez votre TVA au trimestre ou à l’année) :

Si votre expert-comptable vous donne une visibilité sur les prochains prélèvements de TVA, vous pouvez alors compléter cette estimation en venant saisir les valeurs exactes sur le(s) prochain(s) mois.

L'estimation des décaissements de TVA à venir est une étape cruciale dans l'établissement du prévisionnel de trésorerie de votre entreprise.

Les autres échéances fiscales

Pour les autres échéances fiscales (IS, CFE, etc.), elle dépendront en grande partie de votre résultat comptable de l’exercice précédent. Nous vous suggérons donc fortement de vous rapprocher de votre expert-comptable afin de déterminer avec lui le plus tôt possible une estimation des montants prévisionnels qui seront à décaisser. Sans oublier de demander le timing de ces décaissements !

Prévoir les financements

Pour les financements en cours

Si vous avez déjà des contrats de financement en cours, il est alors essentiel de les reprendre afin de projeter précisément sur les mois à venir au sein de votre prévisionnel financier.

Par exemple, si vous avez souscrit un emprunt de 300 000 € il y a 10 mois, et que vous remboursez cet emprunt à hauteur de 6 300 € / mois pendant 60 mois, alors il est essentiel de projeter ces flux de remboursement restants pour les 50 mois à venir.

Pour les financements à venir

Si vous avez d’autres financements prévus prochainement, alors il faut absolument les projeter également. Attention, pensez bien à projeter à la fois le flux d’émission du financement, mais également les flux de remboursement associés.

Il est essentiel d'intégrer les remboursements de vos emprunts actuels dans votre plan de financement à court et à long terme !

Construire des scénarios

Votre prévisionnel est désormais complet et robuste ? Parfait, vous y voyez enfin plus clair sur vos flux financiers à venir, et vous pouvez donc vous projeter beaucoup plus facilement, et surtout avancer plus sereinement.

Vous voulez maintenant envisager des projets de développements (embauches, ouverture d’une nouvelle entité, collaboration avec un nouveau prestataire / fournisseur ?), ou alors visualiser l’impact en trésorerie de potentiels événements externes (nouveau confinement, hausse de l’inflation, etc.) ? Construisez des scénarios pour projeter tout cela, et visualiser votre atterrissage en matière de positions de trésorerie futures.

< Screenshot avec dashboard Fygr (graph) avec 3 scénarios bien nommées et écartés les uns des autres >

Voici quelques idées de scénarios qui peuvent être pertinents à tester :

  • Augmentation / Diminution de mes recettes sur une période donnée, ou indéfiniment
  • Augmentation des dépenses marketing (et des recettes supplémentaires espérées)
  • Embauche de nouveaux collaborateurs (et des éventuelles recettes supplémentaires espérées)
  • Souscription d’un financement
  • Réduction d’une ligne de coûts spécifiques
  • Etc.

Itérer régulièrement sur son prévisionnel

Comparer le prévisionnel au réel sur les derniers mois

Comparer votre prévisionnel financier aux résultats réels de votre entreprise est essentiel pour comprendre les écarts et ajuster vos analyses et vos prévisions en conséquence. Pour ce faire, appuyez-vous sur les tableaux de suivi (passé) et prévisionnels (futurs) que vous avez construit !

En comparant les chiffres réels à vos prévisions, vous pourrez identifier les domaines où vous avez dépassé ou sous-performé par rapport à vos attentes. Vous pourrez ainsi ajuster votre planification financière pour l'avenir et prendre des décisions plus éclairées pour votre entreprise.

L’intérêt de cet exercice réside bien souvent dans la comparaison des écarts mois par mois et catégorie par catégorie, afin de bien comprendre les raisons de ces différences, et d’ajuster le prévisionnel de façon pertinente en fonction. En effet, si cela fait 2 mois de suite que votre prévisionnel sur une catégorie donnée est erroné, et que vous n’avez pas d’explication tangible pour cela, peut-être qu’il faut simplement revoir le calcul du prévisionnel pour cette ligne sur les mois à venir.

Mettre à jour le prévisionnel en fonction des derniers événements connus

Votre prévisionnel financier ne doit pas être figé. En effet, chaque mois, votre activité évolue, vous travaillez avec de nouveaux partenaires, et de nouveaux événements peuvent venir impacter votre trésorerie.

Toutes ces mises à jour doivent absolument être reflétées très régulièrement au sein de votre prévisionnel financier, qui doit vivre au rythme de votre entreprise.

C’est un réflexe à prendre : dès que vous avez connaissance de nouveaux événements qui vont venir impacter votre trésorerie, insérez les dans votre prévisionnel !

En adoptant cette rigueur, vous vous donnerez l’opportunité d’être en permanence serein lorsque vous regarderez votre prévisionnel, puisque les possibilités de vous faire surprendre seront alors minimes. Cela vous donnera un confort inégalable pour prendre les meilleures décisions pour le développement de votre activité.

Fygr, logiciel de pilotage financier
⚙️ Automatisez le suivi de votre trésorerie
📈 Construisez un prévisionnel fiable
👍 Et prenez les bonnes décisions
Essayer gratuitement
Partager cet article
Découvrez Fygr, le logiciel de pilotage financier des TPE, PME et startups.
⚙️ Automatisez le suivi de votre trésorerie
📈 Construisez un prévisionnel fiable
👍 Et prenez les bonnes décisions
Essayer gratuitement
Newsletter mensuelle
Pas de spam. Juste les dernières nouvelles de Fygr, des conseils pour mieux gérer les finances de votre entreprise et des articles pertinents dans votre boîte mail une fois par mois.
prenom@mon-entreprise.com
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.