Business Plan : 3 conseils pour réussir son executive summary

François Menjaud
August 23, 2021
4 min

Le business plan est un document crucial pour l’entrepreneur car il permet la plupart du temps de tenter de convaincre de potentiels investisseurs (banque, business angel, fonds d’investissement) d’investir dans le projet, que ce soit lors de la phase de création, lors de la reprise, ou lors de toute autre phase clé de la vie d’une entreprise.

Rédigé par le porteur du projet, le business plan se compose de plusieurs parties : l’introduction (executive summary), la partie rédactionnelle et la partie financière.

Il est important de bien soigner chacune de ces 3 parties, et notamment l’executive summary, qui constitue l’accroche du document.

Construisez un prévisionnel fiable avec Fygr
Le logiciel de gestion et prévision de trésorerie pour les TPE et PME.
Essayer gratuitement
Un homme et une femme discutent de l'executive summary de leur business plan. Ils sont en réunion sur un canapé au milieu d'un open space.

Qu’est-ce qu’un executive summary et quelle est sa place dans le business plan ?

L’executive summary (résumé exécutif en français) est la première partie du business plan. C’est en quelque sorte le point d’accroche de votre document : il consiste en un court résumé de votre projet (en général 1 à 2 pages), avec des éléments et chiffres clés, qui permettent au lecteur de se faire une idée précise du projet même s’il ne lit pas la suite.

L’objectif de l’executive summary est de donner envie au lecteur d’en savoir plus, d’éveiller sa curiosité : en effet, les Business Angels n’ont pas forcément le temps de lire les business plans de tous les entrepreneurs ; ils vont donc trier parmi les projets qu’ils reçoivent en parcourant l’executive summary de chacun.

Ces deux pages doivent donc être particulièrement soignées afin de convaincre le lecteur de chercher à en savoir plus sur le projet ! A la fin de sa lecture, le potentiel investisseur doit avoir pris connaissance du problème que va venir résoudre votre projet, de la solution que vous apportez, des compétences de l’équipe qui mène le projet, de vos atouts par rapport à la concurrence, de la solidité et viabilité de votre business model, des résultats atteints à date, et enfin de vos besoins en financement.

L’executive summary donne donc un aperçu succinct de tous les aspects clés du projet (équipe, objectifs, marché, potentiel de rentabilité et besoin de financement) mais ne rentre pas dans les détails techniques et financiers. Plus qu’un résumé, c’est un pitch de votre business plan ! On le rédige en général à la fin, après avoir terminé le business plan.

Côté format, l’executive summary fait une à deux pages et est organisé le plus visuellement possible en mixant différents types de formats : textes, graphiques, images, etc.

Plusieurs personnes sont assises autour d'une table dans une salle de réunion, ils regardent un executive summary sur l'écran d'un ordinateur.

Construire son executive summary

Rentrons maintenant dans le vif du sujet avec ce petit guide pour construire votre executive summary, de l’introduction à la finalisation du contenu.

Modèle Excel gratuit : Business Plan (pour insertion deck)
Préparez la partie rédactionnelle de votre Business Plan très simplement à l'aide de notre modèle guidé.
Télécharger 

‍Comment introduire son executive summary ?

L’introduction de votre executive summary doit permettre à l’investisseur de connaître dès les premières lignes le type de sujets traités dans le cadre du projet. Vous allez donc évoquer dès l’introduction expliciter très brièvement (en une ou deux phrases maximum) le marché sur lequel vous vous positionnez, ainsi que le type de produits ou services que vous proposez. Vous pouvez également évoquer les compétences de l’équipe en charge du projet.

Quelle structure adopter pour un executive summary complet ?

Une fois l’introduction réalisée, vous pourrez vous attaquer à la suite de l’executive summary.

Pour cela, vous devez adopter la structure suivante :

  • Activité de l’entreprise : ce paragraphe vise à présenter le produit ou service proposé pour répondre à la problématique de départ, mais aussi l’équipe et les parties prenantes du projet. Cette partie doit notamment convaincre le lecteur de la qualité de l’équipe qui mène le projet ; s’il vous manque une compétence clé, vous pourrez expliciter comment vous comptez y pallier (par exemple, via un recrutement) ;
  • Marché : cette partie résume les caractéristiques du marché dans lequel évolue votre entreprise, ainsi que l’environnement concurrentiel et vos points clés de différenciation. C’est le moment de parler de vos perspectives d’évolution ;
  • Chiffres clés : cette partie devra présenter les principaux indicateurs financiers et KPI émanant de la partie financière de votre business plan. Pour réussir cette partie, déterminez en amont ce que vous souhaitez montrer. Par exemple :
  • Un Excédent brut d'exploitation (EBE) positif montrera votre profitabilité ;
  • Un chiffre d’affaires en hausse sur 3 à 5 années montrera la croissance potentielle de votre société ;
  • Des flux de trésorerie positifs montreront la capacité de l’entreprise à générer de la trésorerie ;
  • Etc.
  • Besoin de financement : vous terminerez par exposer clairement et succinctement votre besoin de financement pour ce projet. Si vous avez déjà reçu des investissements, mentionnez-le car cela contribuera probablement à démontrer l’attractivité de votre projet.
Un homme prépare l'executive summary de son business plan en regardant des post-its collés sur un mur en verre.

Les erreurs à éviter

Pour réussir l’executive summary de votre business plan, il y a quelques erreurs à ne pas commettre. Pour commencer, il ne faut pas négliger le fond. L’erreur la plus fréquente est en effet de ne pas penser à la cible de votre business plan, qu’il s’agisse d’un Business Angel ou d’un fonds d’investissement.

L’executive summary et le business plan ont souvent pour objectif premier de demander un financement ; cette première partie doit donc expliquer votre besoin en financement et vos atouts pour l’investisseur. Mettez-vous à la place du lecteur ! Si besoin, faites relire votre executive summary par quelqu’un qui ne connaît pas le projet, et demandez-lui ce qu’il en a retenu après une première lecture rapide.

Attention toutefois à ne pas tomber dans le travers inverse, i.e. celui de trop en faire et de transformer son executive summary en plaquette commerciale. Il est important que l’executive summary soit réaliste. Dernière erreur à ne pas commettre sur le fond de votre executive summary : parler de chiffres sans les maîtriser.

Soyez toujours en mesure d’expliquer clairement les chiffres que vous indiquez. Dans le cas contraire, vous perdrez rapidement votre crédibilité face à votre interlocuteur.

Il ne faut pas non plus négliger la forme de l’executive summary. Le texte doit être aéré, avec de courts paragraphes de 3 à 5 lignes maximum, afin de faciliter au maximum la lecture. Les textes trop compacts ne donneront pas envie à l’investisseur de s’y plonger. Evidemment, les fautes d’orthographe, de grammaire ou de syntaxe sont rédhibitoires.

Enfin, pensez à « brander » votre business plan, avec le logo et les couleurs de votre société. L’erreur la plus impardonnable est de faire ressembler son executive summary à tous les autres !

Fygr, logiciel de pilotage financier
⚙️ Automatisez le suivi de votre trésorerie
📈 Construisez un prévisionnel fiable
👍 Et prenez les bonnes décisions
Essayer gratuitement

Partager cet article
Découvrez Fygr, le logiciel de pilotage financier des TPE, PME et startups.
⚙️ Automatisez le suivi de votre trésorerie
📈 Construisez un prévisionnel fiable
👍 Et prenez les bonnes décisions
Essayer gratuitement
Newsletter mensuelle
Pas de spam. Juste les dernières nouvelles de Fygr, des conseils pour mieux gérer les finances de votre entreprise et des articles pertinents dans votre boîte mail une fois par mois.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.